Structure Fédérative de Recherche dédiée à la mer et au littoral dans la région Hauts-de-France

Retour sur l’élaboration du Projet Scientifique 2020/2024

Depuis le début du siècle, il apparait nécessaire d’intégrer les études sur les systèmes socio-économiques d’une part et les études sur les systèmes naturels d’autre part afin d’exploiter durablement les ressources de l’environnement. L’étude de ces interactions peut être faite dans le cadre du concept des systèmes socio-écologiques (Socio-ecological systems (SES) ; Redman et al., 2004) qui prend en compte la complexité des systèmes humains en interaction forte avec le système environnemental leur servant de matrice de vie. Le concept SES offre un cadre général pertinent afin de faciliter l’intégration thématique des unités de la SFR  :

Les systèmes marins et leur interface littorale constituent un système cohérent de facteurs biogéophysiques (i.e. environnementaux au sens large) et de facteurs sociaux qui interagissent étroitement (plus ou moins durablement).

Les systèmes socio-écologiques marins et littoraux sont structurés spatialement et temporellement ;

Ils offrent un ensemble de services écosystémiques (ressources biologiques, physiques, culturelles et patrimoniaux) dont l’utilisation est régie par une combinaison de contraintes écologiques et sociales ;

Ils présentent des interactions complexes et dynamiques et doivent présenter une adaptation continue aux pressions environnementales et sociales.

Une structuration thématique est proposée autour de trois axes qui respectent la philosophie de l’approche SES. Chacun de ses axes s’appuie sur des recherches menées actuellement autour de projets communs mais aussi d’idées émergentes. La faisabilité du projet est ainsi élevée. Le projet a été construit selon la méthodologie suivante: un groupe de travail de six personnes a été constituée de façon à représenter l’ensemble des sensibilités des unités impliquées (Automne 2017). La structure du projet a été soumise aux représentants des laboratoires et aux personnels intéressés lors de visite de chaque laboratoire (janvier, février 2018). Ceci a permis un recensement des projets et des travaux en cours entre les unités partenaires. Finalement, un colloque « projet » a permis de présenter des thèmes structurants et de favoriser des rencontres afin de faire émerger de nouvelles interactions (mai 2018).

Le projet fait la part belle aux interactions existantes à pérenniser ainsi qu’aux idées émergentes initiées lors du colloque. Ce projet n’est pas exhaustif et est ouvert à toute interaction entre unités constitutives sur l’étude du domaine marin et de ses interfaces. Toutefois, la stratégie scientifique est claire afin que se développe une réelle dynamique de fédération autour du thème fondateur que sont l’étude des socio-écosystèmes marins. Nous cherchons à tirer avantage de l’interdisciplinarité sans faire un grand écart qui serait centripète : une fédération d’action est préférée à une fédération de gestion. Plutôt que de juxtaposer l’ensemble des activités de chacun des laboratoires, nous avons priorisé une synergie scientifique autour de trois axes thématiques et méthodologiques.

  Appel à projets 2020, deuxième vague : Réception des candidatures jusqu’au 01/11/2020
  Appel à projets 2021, phase 1: Réception des candidatures jusqu’au 01/11/2020

 Workshop « Parasites dans les écosystèmes marins exploités » : Report en 2021