Structure Fédérative de Recherche dédiée à la mer et au littoral dans la région Hauts-de-France

Méthode de pyrolyse-GC/MS pour l’identification des microplastiques

ANSES LSA, LOG
Hermabessiere Ludovic, Himber Charlotte, Boricaud Béatrice, Kazour Maria, Amara Rachid, Cassone Anne-Laure, Laurentie Michel, Paul-Pont Ika, Soudant Philippe, Dehaut Alexandre, Duflos Guillaume, 2018. « Optimization, performance, and application of a pyrolysis-GC/MS method for the identification of microplastics ». Analytical and Bioanalytical Chemistry, 410 (25): 6663–6676. https://doi.org/10.1007/s00216-018-1279-0

https://hal-anses.archives-ouvertes.fr/anses-01874611

Il est important de connaître la composition exacte des microplastiques qui sont des particules de plastique ayant une taille inférieure à 5 mm pouvant polluer l’environnement.

Le laboratoire de l’Anses possède un équipement capable de réaliser ce travail : un pyrolyseur couplé à un chromatographe en phase gazeuse et un spectromètre de masse (Py-GC/MS). Celui-ci permet de déstructurer, séparer et identifier les molécules qui composent le plastique.

Cette étude a permis de tester les performances de cet appareil. Dans un premier temps, différents paramètres ont été réglés afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Ensuite, les scientifiques se sont intéressés à évaluer si l’appareil donnait bien les mêmes résultats au cours du temps. Une fois ces deux approches réalisées, le laboratoire a testé la limite de détection de l’appareil, c’est-à-dire jusqu’à quelle masse de particule il est capable de reconnaître les plastiques. Cette masse est plus faible que 1 µg soit un million de fois plus léger qu’un gramme. Enfin lors d’une dernière étape, les performances de l’appareil ont été comparées avec celle d’un autre laboratoire du boulonnais (LOG), il apparaît que ces deux appareils sont complémentaires pour l’identification de microplastiques.

La méthode a ensuite pu être utilisée sur des échantillons de l’environnement.